|    450.468.2400

DÉFINITION


L'infiltrométrie consiste à détecter, visualiser et mesurer les infiltrations d'air qui pénètrent au travers de l'enveloppe d'un bâtiment. La technique consiste à mettre les locaux en pression négative à l'aide d'une porte à ventilateur et de détecter les endroits où l'air, aspiré par la dépression, s'infiltre.

L'infiltrométrie permet également de quantifier le manque d'étanchéité d'un bâtiment en mesurant le débit d'air requis pour obtenir un écart de pression donné. Pour en faciliter l'interprétation, les résultats de l'analyse sont présentés en terme d'ouverture équivalente, c'est-à-dire : quelle serait la grandeur de l'ouverture dans un de vos murs si toutes les petites ouvertures existantes étaient regroupées au même endroit ?


PROCESSUS

Afin d'évaluer l'étanchéité de l'enveloppe d'un bâtiment, il faut prendre en compte l'état de pression relative entre l'intérieur et l'extérieur du bâtiment. À l'aide d'un micro manomètre, Geroplex peut mesurer cet écart de pression.

Dans certains cas l'écart de pression n'est pas préexistant ou difficile à atteindre avec les systèmes de ventilation mécaniques en place. Il est alors possible de dépressuriser le bâtiment à l'aide d'un équipement d'infiltrométrie afin de favoriser la détection des infiltrations d'air, qui pourrait se faire manuellement.

Cependant, si la température extérieure est relativement plus froide que celle de l'intérieur, la visualisation des infiltrations pourra alors se faire par thermographie infrarouge, en détectant les endroits qui auront été refroidis par le passage de l'air provenant de l'extérieur. 

Jumelée à une analyse thermographique, l'infiltrométrie s'avère un outil utile pour évaluer le rapport coût/bénéfice d'une intervention corrective visant à améliorer les performances énergétiques de l'enveloppe d'un bâtiment.